SEO : comment obtenir des liens entrants vers son blog ?

redaction blog seo - blog - liens entrants2

Les liens entrants sont un des principaux facteurs de référencement de votre site web, comme le confirme la dernière étude de SearchMetrics. Si vous voulez apparaître sur la première page de résultat de Google, ils sont incontournables. Mais attention : non seulement tous les liens entrants ne se valent pas, mais depuis les dernières mises à jour de l’algorithme de Google, certains sont ignorés, voire pénalisés !

Pour savoir si votre stratégie de contenu SEO respecte les règles de bonne conduite, passons en revue les techniques les plus efficaces pour obtenir de bons liens entrants vers votre site web.

[Article mis à jour le 29 avril 2016]

Quels sont les liens entrants à éviter ?

Autrefois activement recherchés, les liens entrants « low-cost » sont désormais à éviter depuis les mises à jour Penguin (en 2012) et Hummingbird (en 2013). Ceci concerne les liens entrants de sites d’annuaires, de commentaires de blog ou de vidéos YouTube. Ces liens sont désormais associés à l’attribut « nofollow », qui les empêche d’être comptabilisé comme un lien entrant par Google.

Dans son évolution vers un SEO qualitatif, Google sanctionne depuis 2012 (et la mise à jour Penguin) les système de liens artificiels. Les techniques pénalisées incluent les fermes de liens, l’achat de liens entrants, les liens créés par des logiciels et les liens provenant de faux blogs (constitués d’une ou deux pages). Ces types de liens, s’ils redirigent massivement vers votre site, risque de contraindre Google à diminuer significativement votre pagerank (automatiquement ou manuellement, via les modules de signalement de link-spam).

En résumé, fuyez les pseudos spécialistes du SEO qui vous vendent des liens à la pelle. La démarche quantitative est désormais suspecte, et la manipulation artificielle de liens ne paye plus, bien au contraire : depuis l’évolution qualitative de la politique SEO de Google, amorcée en 2012, vous avez tout à y perdre.

Si vous avez une pénalité de Google (voir dans la Google Search Console), essayez de repérer les liens de type spam qui redirigent vers votre site (avec un outil comme Moz Pro ou SemRush) et désavouer ces liens.

Place aux liens entrants de qualité, depuis des sites influents

Pour que votre site apparaisse sur les premières pages de Google, vous devez tenter d’obtenir naturellement des entrants, depuis des sites reconnus. Plus un site au pagerank élevé redirige vers votre contenu, plus son Google Juice vous est reversé, faisant automatiquement grimper votre propre pagerank. Cette démarche qualitative a pour but de promouvoir un contenu de qualité. Pour un site web, obtenir des liens entrants revient à comprendre la mission de Google, qui est d’apporter aux internautes un contenu utile et agréable à lire, qui les aide vraiment. La stratégie SEO la plus efficace consiste alors à générer des textes lisibles, intéressant et documentés, plus à même d’être linkés depuis d’autres sites influents dans le domaine. Pour les sites commerciaux, dont l’offre de produits ou de service évolue peu, c’est une incitation à créer une sous-section de type « Blog », où ils s’inscrivent en analystes ou en animateurs de leur secteur d’activité.

Link-bait : oui, s’il est bien fait

Ces liens entrants sont évidemment plus difficiles à provoquer… C’est pourquoi le link-bait a de beaux jours devant lui. Il consiste à créer du contenu à fort potentiel viral, dont la fraicheur et le caractère évènementiel incite les autres sites à rediriger vers vos pages. Il peut s’agir de concours, d’élection du meilleur produit, de contenu qui crée le « buzz », d’interview d’acteurs influents du secteur… Quel que soit le type de contenu, le but est le même : provoquer indirectement les liens entrants avec du contenu attrayant et original.

Là encore, il convient de bien savoir où placer le curseur entre la cohérence de votre contenu et son attractivité. Un link-baiting agressif éloigne votre site web de sa mission et affaiblit sa démarche globale de cohérence du contenu, ce qui est sanctionné par Google. Le bon link-bait doit attirer le lecteur et le lien entrant sans tromper ni abuser l’internaute par rapport à l’objet premier de votre site web.

Guest blogging, avec modération

Autre manière « autorisée» de provoquer les liens entrants, le guest-blogging a aussi sa face sombre. Elle consiste à acheter des blogs influents et à ne pas en faire vivre le contenu, uniquement pour rediriger vers votre site. Ces pratiques sont à proscrire, de même que la création massive de « blogs zombies », composés d’une ou deux pages, redirigeant vers vos pages. Depuis la mise à jour Penguin, vous risqueriez de voir votre pagerank pénalisé.

Le guest-blogging acceptable consiste à publier un contenu sur un site au pagerank élevé, en y intégrant des liens vers votre propre site. Ce procédé demande de l’investissement pour créer du contenu intéressant, et l’accord du site concerné. Mais il est très rentable, au niveau du Google Juice que vous allez en retirer.

Les liens depuis les réseaux sociaux sont-ils des liens entrants ?

Les liens depuis des tweets ou des posts Facebook ne comptent pas comme des liens entrants, car ils sont assortis de l’attribut nofollow. Ceci signifie qu’ils ne vous permettent pas de gagner directement de la réputation et de remonter sur les pages de résultats de Google. Pourtant, ils ne sont pas à négliger : selon l’étude de SearchMetrics, un gros volume de retweets ou de partages Facebook est corrélé à un pagerank élevé. C’est avant tout le signe que votre contenu est de qualité et a suscité l’intérêt des internautes. Ils vous apportent un traffic important, et le comportement positif des visiteurs (temps passé sur la page élevé, bounce rate faible) est valorisé par Google. S’ils n’ont pas un effet direct sur votre pagerank, les réseaux sociaux sont partie prenant de votre stratégie de référencement. Dans le cas de Google+, en revanche, il y a un effet direct sur votre référencement. Google accorde une prime aux sites qui ont un grand nombre de +1 sur leurs contenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *