10 conseils pour rater son SEO en 2016

Vous en avez marre de recevoir du trafic organique depuis Google, sans payer Adwords? Vous avez trop de clients, et vous préféreriez prendre un peu de repos, un cocktail à la main au bord de votre piscine chauffée ? Voici 10 conseils SEO qui devraient éloigner durablement votre site des premiers résultats Google.

Rédaction Web SEO - Jump to conclusions

1 – Proposer du contenu de mauvaise qualité

Pour ne pas risquer d’apparaître dans la première page de résultat Google, publiez exclusivement des textes inintéressants et courts, de moins de 300 mots. Le top : les faire écrire à la va-vite par des rédacteurs incompétents, qui n’ont aucune idée du sujet dont ils parlent.

2 – Dupliquer du contenu de votre propre site

Si deux pages abordent le même sujet, pourquoi se fatiguer à rédiger deux textes? Google déteste le contenu dupliqué. À partir de 25 ou 30% de contenu identique entre deux pages, elles seront pénalisées: le moteur de recherche considère que c’est la même page, et n’en indexe qu’une seule.

3 – Ne pas checker vos liens sortants

Les liens cassés affectent négativement la réputation de votre site web, pour les internautes tout d’abord. Ils sont aussi mauvais pour le SEO : lorsque les crawlers de Google rencontrent un lien cassé sur votre page, ils la considèrent comme défectueuse et ne l’indexent pas, passant à la page suivante. Les liens cassés peuvent être internes (si vous avez renommé une de vos pages et que vous n’avez pas mis à jour vos liens) ou externes (si vos liens pointent vers un contenu qui a été supprimé ou modifié).

4 – Copier-coller du contenu d’un autre site

Même dans le cas de textes appartenant au domaine public (wikipédia), dont l’origine est dûment citée, le copier-coller est une pratique qui ne vous rapportera aucun SEO. Seul du contenu frais et original permet de placer votre site en haut des résultats Google.

5 – Ne pas analyser son trafic

Mesurer son trafic, c’est le premier pas vers l’amélioration des performances SEO, et c’est ce que vous ne voulez pas. N’utilisez pas Google Analytics ou Webmaster Tools, et n’essayez même pas de discerner les pages qui fonctionnent de celles qui n’attirent aucun trafic. Vous pourriez être tenté d’améliorer ces dernières pour gagner en SEO.

6 – Viser les mauvais mots-clés

Pour être tranquille, ne visez aucun mot-clé, ou sélectionnez exclusivement des mots clés ultra-compétitifs. Déjà trustés par des sites appartenant à des multinationales, ils vous garantissent que vos efforts en SEO seront investis à perte. Évitez les mots-clés de longue traîne : ils assurent un meilleur taux de conversion, et pourraient vous faire gagner des clients.

7 – Ne penser qu’à Google et pas du tout à vos lecteurs

Pourquoi se soucier des internautes qui viendraient sur votre site ? Avec de bons textes, ils pourraient s’y sentir bien, et pourquoi pas revenir, et ça, vous voulez l’éviter à tout prix. Ne pensez pas à eux lorsque vous rédigez vos textes : c’est Google le seul et unique destinataire de votre contenu. Bourrez vos textes de mots clés jusqu’à ce qu’ils soient illisibles : vous êtes sur la bonne voie !

8 – Ne pas adapter son site pour les smartphones

Ça y est, depuis 2014, les internautes passent plus de temps en ligne depuis un smartphone ou une tablette que depuis un ordinateur (en incluant Facebook). Pas question que votre site s’adapte à cette réalité : ne proposez aucune sorte de design réactif (« responsive design ») qui pourrait ajuster le rendu de votre site pour les écrans de téléphone ou de tablette. Ce serait un gros plus pour votre SEO sur les requêtes effectuées depuis un mobile.

9 – Viser les gros chiffres, rien que les gros chiffres

On le sait bien, le nombre de pages vues, c’est comme les voitures : plus c’est gros, mieux c’est ! Votre but absolu est d’atteindre un nombre important de visiteurs uniques, et pas d’attirer un lectorat qualitatif susceptible d’être intéressé par vos services. Ceci pourrait maximiser le taux de conversion, et c’est ce que vous voulez éviter. Du coup, ratissez large sans véritable stratégie de contenu ciblée sur vos clients potentiels.

10 – Négliger le SEO sur les images

Évitez à tout prix de saisir une description claire et concise pour le nom et l’attribut ALT de chacune de vos images : ceci pourrait bien générer du trafic supplémentaire depuis Google Images, et ça, ce serait une catastrophe ! Une bonne vieille image, de plus de 3 mégas (pour ralentir le temps de chargement), avec un nom obscur du genre DCIM_55686.jpg, c’est ce qu’il vous faut.

One thought on “10 conseils pour rater son SEO en 2016

Répondre à dago-referencement.com Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *